Isolation industrielle

Frigorifique et thermique.

 

Spécialisé dans la transformation et la distribution de produit isolant permettant une isolation optimale des réservoirs, fours, cuves, citernes, pipelines, conduits de cheminées, HVAC. Nous conseillons :

 

Des solutions d’isolation :

 

Isolation thermique

Solutions pour conduits, chauffage, réfrigération et conditionnement d’air.

– Conduction

La chaleur se propage en traversant la paroi de la face la plus chaude vers la face la plus froide. C’est par la conduction que la chaleur traverse les parois de notre habitation. Nous verrons plus tard que le rôle d’un isolant est de freiner se transfert. On parlera de la résistance thermique du matériau

– Convection

L’air en contact avec la surface des parois s’échauffe ou se refroidit se ce qui créé un flux d’air qui transporte la chaleur. On verra dans notre étude thermique que c’est l’un des facteurs d’échange thermique superficiel.

– Rayonnement

Le transfert de chaleur par rayonnement se produit entre deux corps non en contact, ayant une température différente. C’est d’ailleurs le seul mode naturel de propagation de chaleur au travers du vide. Contrairement à la convection, ce n’est pas l’air qui transporte l’énergie mais les rayons de chaleur. C’est le deuxième facteur d’échange thermique superficiel.

 

Isolation Acoustique

 

Solutions à vos problèmes de nuisance sonore, de vibration et d’absorption.

–Son : sensation auditive causée par les perturbations d’un milieu physique matériel élastique (air, eau…) et engendrée par la stimulation des éléments sensoriels de l’oreille interne (cellules ciliés), le plus souvent par les ondes acoustiques.

–Le son est associé au mouvement oscillatoire d’un système vibrant (source sonore). Ce phénomène crée une onde acoustique.

–„Elle se propage dans toutes les « directions » (directivité) à une vitesse de 340 m/s (célérité du son dans l’air).

–Exemples „ eau = 1460 m/s ; acier = 5100 m/s ; béton = 4000 m/s ; verre = 5000 m/s „ foudre et tonnerre „ besoin d’un milieu de propagation (déserts et espace) „ son de sa voix „ propagation aérienne et solidienne

–3 paramètres de description “simple” d’un son :

  • niveau sonore (amplitude (A))
  • fréquence (hauteur du son) > F=1/T
  • spectre fréquentiel

 

Conductivité et résistance thermique

 

La conductivité thermique ou lambda ( λ )

Le coefficient de conductivité thermique est la quantité de chaleur traversant en 1 seconde un matériau de 1m d’épaisseur et d’une surface de 1 m² lorsque la différence de température entre les deux faces est de 1°C.

Plus la conductivité est petite plus le matériau est isolant. Ce coefficient vous est fournit par le fabriquant de l’isolant.

. Résistance thermique

La résistance thermique R représente la résistance du matériau au passage de la chaleur. C’est donc l’inverse de la conductivité thermique. Plus le matériau est épais, mieux il résistera au transfert de chaleur.

La résistance thermique d’une paroi constituée d’un seul matériau, se calcule à l’aide de la formule suivante :

e = l’épaisseur de la paroi ( m )

Lambda = la conductivité thermique du matériau [W/mK]R = la résistance thermique du matériau [m²K/W]

 

Isolation

 

Résistance superficielle Ri et Re (m²K/W )

Avant de traverser une paroi, la chaleur doit atteindre la surface intérieur de celle ci puis être évacuée une fois arrivée sur la face extérieur. La transmission de la chaleur de l’air ambiant à une paroi et vice versa se fait à la fois par rayonnement et par convection.

Ri représente la résistance thermique d’échange d’une surface intérieure : Ri [m²K/W]

Re représente la résistance thermique d’échange d’une surface extérieure : Re [m²K/W]

 

 

Résistance thermique R total d’une paroi [m²K/W]

Une paroi séparant l’intérieur de l’extérieur d’un bâtiment, constitue un obstacle au flux de chaleur.

Une paroi est généralement constituée de plusieurs matériaux superposés (enduit extérieur + parpaing + laine de verre + plaque de plâtre). dans ce cas, la résistance totale de la paroi est la somme des résistance de l’ensemble des matériaux.

La chaleur va devoir :
– arriver jusqu’à la paroi (par convection et par rayonnement).
– traverser les différentes couches de matériaux constituant la paroi (par conduction).
– en cas de lame d’air, traverser des couches d’air éventuelles (par convection et par rayonnement).
– sortir de la paroi (par convection et par rayonnement).

Rt = La résistance thermique totale de la paroi au transfert de chaleur est la somme des résistances thermiques de l’ensemble des couches de matériaux + la résistance thermique d’échange d’une surface.

Rt = Résistance totale de la paroi au transfert de chaleur [m²K/W]Ri = résistance thermique d’échange d’une surface intérieure
R1 = Résistance du matériau 1 au transfert de chaleur [m²K/W]R2 = Résistance du matériau 2 au transfert de chaleur [m²K/W]R… = Résistance du matériaux….
Re = résistance thermique d’échange d’une surface extérieure

 

Coefficient de transmission thermique U [W/m²K] 

Le coefficient de transmission thermique d’une paroi est la quantité de chaleur traversant cette paroi en régime permanent, par unité de temps, par unité de surface et par unité de différence de température entre les ambiances situées de part et d’autre de la paroi.

Le coefficient de transmission thermique est l’inverse de la résistance thermique totale (Rt) de la paroi.
U = 1 / Rt [W/m²K]Rem : Plus sa valeur est faible et plus la construction sera isolée

Exemple de calcul

Nous allons prendre comme exemple une paroi constituée des composants suivants :

  • Mur en parpaing de 20 cm
  • Isolation de 150mm en laine de roche.
  • Une plaque de plâtre de 13mm (BA13)
  • Pour les coefficients de conductivité et résistance thermiquenous prendrons les valeurs par défaut
  • R = Résistance thermique [m^2K/W]
  • e = Epaisseur [mètre]
  • Lambda = conductivité thermique [W/m °K]

La résistance thermique de la paroi est donc 4,07 [m2 K /W]

U = 1/R [W/m^2 K]U=1/4,07 = 0,245 [W/m^2 K]

Cela signifie que la déperdition de la paroi sera de 0,245 Watt par M¨2 pour un écart de température de 1°C entre la face intérieur est extérieur de la paroi.